Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 05:00

Bonjour,

La saison des pommes est une période qui reste dans ma mémoire,

elle ressurgit  d'un coup...

Un court moment pas spécialement heureux ni malheureux mais le contact

d'égal à égal avec des personnes plus agées, l'apprentissage du boulot

et l'aide apporter à ma chére maman, on ne l'oublie pas.

J'y retourne un bref moment pour vous raconter... vous pouvez naturellement zapper !!!

 

Je n'ai pas encore 18 ans, la jeunesse éternelle, pense t'on,  l'insouciance et le

monde à vos pieds.

Les miens sont percés de rosée, glacés, douloureux, paralysés ankylosés.

Je suis en baskets pour mon premier jour de cueillette. 

La rosée du matin les a assouplis, trempés.  'Povre' fille me dit-on, elle est bien courageuse (pas le choix !).  Mais la brume du lendemain ne m'atteindra pas, je serais chaussée de deux paires de bas dans de hautes bottes.

La santé est bonne et pas de rhume à l'horizon !


Les pommiers sont alignés formant de très longues allées, c'est  beau.

J'apprendrais tres vite qu'il faut la terminer avant le passage du Baron chatelain farmer, maitre des lieux néanmoins tres gentil avec son personnel. 

 

Il faut détrousser tout ce qui se trouve à hauteur de bras. Ne rien laisser derriere soi, jusqu'a la plus petite pomme. 

 

Pour la cime, le traîneau fera l'affaire, mais se révélera glissant et encore plus fatiguant.  Je ne serais  sur cet engin que les deux dernieres semaines de mon contrat,

on n'y 'mettait' que les habituées...


Après des explications  sommaire pour la cueillette, je me mets au boulot. Les doigts sont très vite  engourdis par ce brouillard de septembre qui sort de terre et  qui vous glace le corps et par la répétition du geste inhabituel. 


Je  ne dois pas toucher le fruit, juste le pédoncule que je tords pour le décrocher de sa branche et  je me sers de ma  paume  pour soutenir la pomme.  ah comme le geste revient automatique ... dans ma mémoire.

 

J'ai un sac en 'acier' léger sur le devant, accroché au dos comme les soldats napoléoniens, avec une grosse toile de lin qui servira de ''tobogan''.

Une fois le sac rempli, je fais glisser les pommes dans leurs caisses. Surtout pas de coups au fruit, sinon la perte sera lourde.


J'ai pris soin en arrivant le matin d'aligner des caisses devant chaque pommier, car la récolte s'annonce très belle (d'après les anciennes, on fera un beau salaire !).

 

Voici midi qui sonne au chateau, en route pour le casse-croute. Le vieux poele dans la cabane sent le renfermé et la fumée. Mon diner se compose de cornichons, de tartines et de café chaud au lait. Je ne veux que cela. Parfois quand maman me demande quoi mettre sur les tartines, je lui répond un bout de gouda à la 'rawette').

Pour le dessert, je me sers des pommes sur place ; goldens, cox, granny ...

Les bla bla des femmes durant le diner ne m'interressaient guére à l'époque.

Le boulot reprend déjà ! Je m'applique et je fatigue... l'école a du bon.

(Je les reprendrais d'ailleurs apres cette expérience)

L'aprés midi sous le soleil, le temps passe vite, les femmes papotent et j'écoute..

je prend de la graine. 

Un rayon de soleil vient mettre de la gaité dans ces allées, on entend quelques rires.


Le bruit lointain d'un tracteur celui du Baron annonce la fin de journée. Il vient compter les caisses.

S'avance vers moi, m'informe  que le dernier jour de travail, j'irais a la trieuse, avec d'autres pour séparer les pommes et remplir les caisses  pour le jus.

Je me vois encore remonter les allées en croquant le fruit et d'autres dans la poche, arriver à la grille du verger.

J'apercois le futur Mister R au volant de sa sportive toyota de ses 20 ans, faisant le ''cacou'' les cheveux longs et sur le nez les lunettes de Fittipaldi !

 

J'ai travaillé tout le mois de la récolte, mais je ne l'ai fait qu'une année .

Mon salaire a bien aidé  maman, plus de 25 000 fr belge, (1400 € de maintenant)

j'ai eu droit à 500 fr, j'étais aux anges.

 

Voici une recette vraiment délicieuse, qui pourrait se retrouver sur votre table :

 

LA POMMEE

Cliquer pour un gros plan

SUCRE


préparation : 15' cuisson: 30 '

facilité : *


500 g de pommes (2 à 3 pommes)

250 g de farine

200 g de sucre

100 g de beurre demi-sel ramolli

1 pincée de sel

60 cl de lait

2 gros œufs

1 sachet de levure

1 sachet de sucre vanillé




Mélangez au fouet : le sucre , le sel et les œufs,

Incorporer alors petit à petit la farine et la levure tamisée.

Ajoutez enfin le beurre et le lait tiède.(la pâte est liquide c'est normal)

Épluchez et coupez les pommes en tranches de 1 cm , verser la pâte dans un moule à

tarte en fibre de carbone ou silicone.

Déposer avec art les tranches de pommes sur le liquide, pousser les dans le liquide, elles remontent à la surface, c'est  normal mais elles sont imbibées de créme.

Enfournez pendant 30 min environ, à 180 °  vérifier la cuisson avec le test de la pique en bois. (plonger la pique dans la pommée  rien ne doit s'accrocher en la retirant moule.

Saupoudrez de sucre glace quand la tarte est refroidie.

Info; Cette recette est vraiment merveilleuse,  la croute se forme d'elle -même, ce n'est pas un flan, pourtant elle est moelleuse, ni une tarte, ni un far, c'est la pommée.

alors essayer la !  vous m'en direz des nouvelles !

 

Bonne journée.


 


Abonnez vous à la newsletters,
vous serez prévenus par mail a chaque article !

 

'Merci pour vos sympathiques commentaires'




Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by Eliane - dans Sucré
commenter cet article

commentaires

mamzelle.B 08/11/2011 22:36



Coucou ma douce


Je viens de lire ton magnifique récit, chez toi et chez la voisine, c'est si plein de charme et de poésie que c'est agréable à relire une seconde fois !!


bonne soirée


bisous



daphne44 08/11/2011 16:19



Waouuuuu pour le coup je copie la recette , ma petite mère adore les gateaux quand il y a des pommes et celui-çi a l'air vraiment délicieux


amitiés



jacqueline 08/11/2011 09:52



Tout d'abord félicitations Eliane pour votre article que j'ai lu chez la voisine Martine. Et je me devais de venir vous saluer et vous remercier pour cette recette qui a l'air délicieuse. Donc si
vous le permettez je vais la recopier. Et je vais venir visiter votre blog maintenant .


Merci de ce partage et au plaisir .


 



Eliane 08/11/2011 10:08



Merci Jacqueline, j'espére que vous ne serez pas décue en parcourant  ces pages !


merci de votre commentaire qui transforme mes levres en un grand sourire !


au plaisir de vous relire , belle journée



Danaou 08/11/2011 09:43



je mets cette pommée au chaud ! Merci pour cette recette de terroir !


Bizzzes de l'Abeille du Jardinoux


Danaou



zabelle 05/10/2011 11:10



ah enfin j'arrive à t'envoyer un comm ça fait deux jours que c'était impossible d'ouvrir la fenetre..


quelle délicieuse idée en plus j'ai des pommes!!


bonne journée!



Archives